Palimpsestes cartographiques

On appelle palimpseste un manuscrit médiéval volontairement effacé pour réutiliser le parchemin coûteux. Depuis Proust, le terme a pris un sens différent, désignant l’existence d’un « texte fantôme » qui serait en quelque sorte écrit sous le texte littéraire explicite. Le thème du palimpseste cartographique est assez classique : il consiste à superposer deux cartes, deux formes. Oui, mais pour quoi faire? En apparence, pour comparer des tailles. Noble motif, plutôt pédagogique, me direz-vous, que l’on trouve donc sur nombre de cartes scolaires.

L’Australie joue du palimpseste comme elle a pu le faire du renversement pour signifier sa position centrale (The world bottom-up »). Elle rappelle ainsi à ses alliés septentrionaux sa dimension continentale.

En réalité, plus qu’une simple comparaison neutre et factuelle, le palimpseste cartographique constitue une revendication. Loin de la simple comparaison, cette superposition exprime généralement un conflit de valeurs : une ancienne colonie joue avec le colonisateur, un pays dévalorisé, amputé d’un territoire ou privé de son histoire prestigieuse, se venge de ces privations, un pays du sud se rappelle au bon souvenir de ses chers collègues septentrionaux, etc. palimpseste-australia_oucarpo2 palimpseste-australia_oucarpo3   Revendiquer…

portugal
L’un des plus célèbres palimpsestes cartographiques : « Le Portugal n’est pas un petit pays », propagande salazariste ou « ça va mieux en le disant ».

… ou dénoncer

Sarajevo carto palimpseste 2
Emouvant palimpseste évoquant le sort de Sarajevo, passé en moins de 10 ans du statut de capitale olympique à celui de ville assiégée. La tension entre les deux figures est accentuée grâce au recouvrement de la carte touristique (stations de ski) par celle du front militaire. Le palimpseste est ici l’occasion d’une interrogation sur la permanence de l’objet visé par deux mappages radicalement opposés.

Palimpsestes coloniaux

P1050672
Détail d’une carte scolaire de la France et de ses colonies : le palimpseste permet de renforcer graphiquement (de « prouver »?) le caractère central de la France par rapport à ses colonies – et donc bien entendu, la légitimité de cette possession…

france madagascar avril 2007 044 palimpseste anticolonialiste carto France afrique 1 Double palimpseste

Un exemple de double palimpseste : le métro marseillais détourné avec superposition du métro parisien et du planisphère (graphiste anonyme, Marseille, station ND du Mont , 7 février 2007)

curiosités

Pacha Toulon Constantinople 001
Personnage haut en couleur, Michel Pacha revint à la Seyne sur Mer après une vie au service des Ottomans. Son intérêt pour la presqu’île de Saint-Mandrier reposait entre autres sur la similitude de la configuration avec celle de Constantinople : ce quasi-palimpseste en témoigne. Quelqu’un aurait-il ce document en meilleure qualité

 

Dardanelles Martigues
Autre usage de la fascination pour Constantinople : Martigues, ancien centre économique puissant, souligne son importance en évoquant par surimpression une similitude entre canal de Caronte et détroit des Dardanelles.

 

Stieler 1861 palimpseste
Superposition des deux faces du globe terrestre (atlas de Stieler, 1861). Mais pourquoi diable l’ensemble Asie-Afrique-Australie est-il renversé?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s